Le cacao ivoirien pèse à lui seul 1,3 million de tonnes dans le monde, soit un peu plus de 40% de la production. Malheureusement, avec d’une part, la maladie telle que le Shollen Shoot (la pourriture brune de la cabosse), d’autre part le vieillissement du verger, la dégradation des sols, cette production risque de chuter si aucune mesure n’est prise. Aussi inquiétantes que sont ces contraintes, Dr Louis kan Koko, jeune chercheur ivoirien a décidé d’apporter son expérience pour lutter contre ces différents fléaux en répondant au défi de la replantation du cacao. Lire la suite